DÉVELOPPER SON AUDITOIRE SUR LE WEB

La clé de la réussite pour les artistes en début de carrière

L’état de l’industrie de la musique

L’industrie de la musique est en déclin et il est de plus en plus difficile pour des artistes en début de carrière de susciter l’intérêt de cette industrie.

Si les artistes maitrisent leur art, ils n’ont que très rarement une stratégie solide de développement de leur auditoire qui est la clé pour susciter l’intérêt de l’industrie musicale.

Bien que nombre d’entre eux soient conscients de l’importance du développement de leur fan base, rares sont ceux qui réussissent à élaborer une stratégie de contenu numérique efficace. En effet, la plupart des artistes dépense des montants astronomiques pour la réalisation d’un EP et le tournage d’un clip vidéo, mais presque aucun ne propose de contenu récurrent, de qualité professionnelle diffusé sur le web, ce qui est la base d’une bonne stratégie de développement d’auditoire.

Croire que quelqu’un dans une maison de disques va écouter vos œuvres et vous signer pour votre talent exceptionnel, revient à croire au père Noel.

En effet, la vente de musique, que ce soit sous forme de CD ou sous forme numérique est en baisse constante. Les gens consomment la musique à travers des plateformes comme You tube ou continuent d’acheter de la musique à travers des applications telles que Deezer, Spotify etc. Or on sait bien que dans tous les cas, l’artiste ne touche presque rien et ne peut pas vivre de ses redevances.

Certaines maisons de disques vont quand même signer quelques artistes. Mais qu’on ne se fasse pas d’illusions. Cela leur sert dans la grande majorité des cas à continuer de recevoir des subventions. Elles vous dépouillent de vos droits, se débrouillent pour que l’argent des subventions atterrissent dans leurs caisses et pour finir ne s’occupent absolument pas de votre développement. Combien d’artistes signés continuent de booker eux même des dates dans des petits bars avec des cachets ridicules?

Par contre, les maisons de disques contrôlent l’accès aux premières parties d’artistes reconnus, aux grands festivals et à la diffusion sur les grandes chaînes radio. Elles sont donc un incontournable pour propulser votre carrière à grande échelle.

Après ce sombre tableau, voyons les côtés positifs. Il y a quelques années, lorsque l’industrie du disque était florissante, un artiste qui était refusé dans les quelques maisons de disques qui contrôlaient l’industrie, pouvait mettre une croix sur sa carrière.

Aujourd’hui, le web et les outils disponibles sur les réseaux sociaux permettent de démarrer sa carrière et de la développer sans avoir besoin de l’industrie traditionnelle.

Le nerf de la guerre, développer son fan base et devenir suffisamment influent sur les réseaux sociaux pour susciter l’intérêt de l’industrie musicale.

Investir dans sa carrière

L’envie d’enregistrer un EP ou un album, de tourner un clip vidéo est très compréhensible car on pense avoir des outils suffisamment forts pour intéresser l’industrie, que ce soit au niveau des maisons de disques, de l’accès aux festivals, à des salles de plus grande envergure et de l’accès aux radios.

À moins de faire un buzz sur le web, ce qui ne dépend pas de votre talent et qui a très peu de chances d’arriver sans une bonne stratégie en arrière, vous aurez investi au moins 15 000$ pour l’enregistrement d’un EP de 5 chansons, le tournage d’un clip vidéo et engager un trackeur radio.

Résultat : Avec beaucoup d’efforts, vous aurez vendu environ 500 CDs à 10$, fait une trentaine de shows avec des cachets moyens de 200$ à partager avec les musiciens et dont il faut déduire les frais de déplacements, la nourriture et parfois les frais d’hébergement. Bref une opération qui vous mettra probablement dans une situation d’endettement ou dans le meilleur des cas à rembourser péniblement votre investissement. Là dedans, vous n’aurez pas eu accès aux festivals que vous avez sollicités, vous serez passés sur des radios périphériques avec des auditoires quasi inexistants, vous aurez probablement augmenté d’une centaine de fans votre page Facebook et obtenu quelques milliers de vues sur votre clip vidéo et bien entendu n’aurez certainement pas de réponse de la part des maisons de disques.

Mais alors comment se démarquer ?

1- Arrêtez de penser que votre talent est le garant de votre succès.

Y aurait-il autant de cochonneries qui passent à la radio à longueur de journée si c’était le cas?

2- Investissez du temps dans la qualité d’exécution live de vos œuvres.

Aujourd’hui, la plupart de l’argent qui revient aux artistes provient des spectacles. Devenez des machines sur scènes, pratiquez, autant en studio qu’en multipliant les shows dans les pires conditions. Voyez cela comme un entrainement, donnez le meilleur peu importe la qualité de la salle, du son ou du nombre de spectateurs. Comment pensez-vous intéresser l’industrie si vous n’êtes pas impeccables en concert? Y a-t-il plus décevant que d’entendre un artiste qui n’est pas capable de reproduire son album sur scène?

3- Proposez du contenu audio/visuel professionnel et récurent à vos fans.

N’importe quel artiste amateur est capable de se filmer avec son portable ou son ordinateur. Vous êtes des professionnels et vous devez vous différencier sur le plan de la qualité de ce que vous offrez au public. D’autre part, le tournage d’un clip vidéo est souvent très coûteux, même si vous avez des amis qui acceptent de vous aider bénévolement. De plus, attention, dès qu’on parle de bénévolat, cela implique des délais importants sans avoir la certitude d’obtenir le résultat escompté. Après avoir investi dans votre album, vous n’aurez probablement pas les moyens de produire plus d’un clip par an.

4- Avant d’investir dans l’enregistrement d’un album, investissez dans l’enregistrement et le tournage d’une session live en studio. 

L’enregistrement et le tournage dans un environnement contrôlé tel qu’un studio, vous permet d’obtenir du contenu de très grande qualité et présente de nombreux avantages :

Vous avez travaillé fort pour exécuter vos œuvres à la perfection? Enregistrez et filmez 8 à 10 chansons en une journée pour la moitié du prix que vous coûterait l’enregistrement d’un EP de 5 titres.

Vous montrez que vous êtes actifs et proposez du contenu intéressant régulièrement à vos fans en sortant une chanson à la fois chaque semaine ou aux 2 semaines.

Vous faites la démonstration aux gens de l’industrie que vous êtes bons live

Vous nourrissez de façon récurrente, vos réseaux sociaux avec du contenu de très grande qualité, ce qui vous permet de consolider et augmenter votre fan base.

5- Partagez vos réseaux entre artistes.

La majorité des artistes vivent les mêmes problématiques. Ils ont besoin de contenu pour alimenter leurs réseaux sociaux et ont besoin de développer leur fan base. Pourquoi ne pas collaborer et faire grandir tout le monde en mettant en commun ses réseaux de fans?

Approchez des artistes ayant des affinités musicales avec vous et qui ont environ le même nombre d’abonnés que vous sur leur page Facebook. Ne visez pas trop haut, vous risquez d’essuyer beaucoup de refus, cela va prendre beaucoup de temps et vous pourriez être découragés.

ATTENTION : Vérifier le taux d’engagement des posts des artistes que vous allez solliciter (ex : nombre de « like », de commentaires et de partages sur les 10 derniers posts). En effet, certains artistes ont succombé à la tentation d’acheter des « like » pour booster leur audience. C’est la pire des choses à faire et vous associer à ces artistes peut vous nuire dans le développement de votre fan base. Oubliez un artiste qui a 10000 ou 20000 fans mais dont chaque post sur Facebook ne suscite que quelques interactions. Choisissez plutôt un artiste ayant moins d’auditoire mais dont chaque post engendre de nombreuses réactions.

Proposez à plusieurs artistes de venir chanter en duo avec vous lors du tournage et l’enregistrement de votre session en studio. Vous pouvez le faire sur vos propres chansons mais cela peut être intéressant aussi de le faire sur des covers.

Vous devriez trouver sans trop de difficulté 4 à 5 artistes invités pour votre session.

6- Partagez, partagez, partagez…

Chaque artiste impliqué doit comprendre qu’en partageant les œuvres produites lors de la session, il bénéficie de l’attention des réseaux des autres artistes et multiplie les chances de générer de nouveaux abonnés. À titre d’exemple : Vous avez 5000 fans sur facebook, vous trouvez 5 artistes ayant 5000 fans chacun qui acceptent de collaborer avec vous lors de la session. Chaque artiste bénéficie maintenant d’un réseau de 30000 personnes qui ont une chance de les découvrir et de devenir fan. Imaginez, ce que cela peut donner si vous répétez l’opération quand vous êtes rendus à 10,15, ou 20000 fans.

Pensez-vous que l’industrie va rester longtemps insensible à votre travail?

7- Misez sur le Marketing et les relations publiques

Investissement publicitaire : Lorsque vous avez atteint un niveau de vélocité intéressant (ex : vous passez de 2000 à 5000 abonnés sur Facebook en quelques semaines), vous devez en profiter et surfer sur cette vague pour multiplier vos résultats. Si vous êtes assez doués en marketing vous pouvez ouvrir gratuitement un compte publicitaire sur Facebook et créer des publicités afin d’augmenter la portée de vos posts. Vous pouvez aussi engager un spécialiste qui va gérer vos campagnes et optimiser vos retombées. Cela est vraiment conseillé si vous n’avez pas les connaissances nécessaires.

Relations publiques : Chaque «buzz» sur le web, suit un chemin relativement identique. Vous postez du contenu qui génère quelques centaines ou quelques milliers de vues. Votre Post tombe entre les mains d’un «influenceur» qui aime et commence à partager dans ses réseaux. Tout d’un coup vous êtes découverts par des millions de gens.

Vous pouvez miser sur la chance et prier pour qu’un influenceur vous découvre, aime et partage. Ça ne coûte rien mais c’est un coup de dés. Vous avez de meilleures chances en engageant une firme de relations publiques spécialisée sur le Web et qui a accès à certains influenceurs susceptibles de propulser votre contenu à grande échelle. 

NOUS POUVONS VOUS AIDER!

Contactez-nous par téléphone au (514) 586 3352

ou par courriel à info@studiodelareleve.org